Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
(CHRONOLOGIE IRP) Avril - mai - juin 1902
(REGLEMENT) avatars réels format 200*320, 200 mots minimum, deux réponses par mois minimum, multicompte autorisé, plusieurs espèces jouables. Plus d'infos juste ici.
annexescréaturesquêtes et missionsplan _____________
Le deal à ne pas rater :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : où le précommander ?
9.90 €
Voir le deal


 

L'époque victorienne

Aller en bas 
The King
missives : 587

ici depuis le : 01/10/2018

The King
ruler of england
L'époque victorienne Empty
   L'époque victorienne Empty(#) Mar 5 Mai 2020 - 13:04



Epoque Victorienne
L'époque tire son nom de la Reine Victoria.
Pour tout savoir sur l'époque victorienne, ou du moins, le minimum, et pouvoir se débrouiller comme un petit chef !
Introduction et sommaire
En bref

Le forum se trouve être à l'époque victorienne. Mais qu'est ce que c'est que cette époque ? C'est une époque assez large qui englobe tout le XIXè siècle, et qui est signe de larges évolutions et progrès techniques et scientifiques.

C'est cette époque qui a donné lieu aux premières questions sur les droits de la femme. Celle qui nous a donné l'ancêtre du téléphone. Celle qui a permis à des auteurs comme Arthur Conan Doyle, Oscar Wilde ou même Bram Stoker de se faire publier.

C'est l'ère du spiritisme, du fantastique, et qui souvent sait si bien se mêler au steampunk (pour plus d'infos c'est par ici !

Cette annexe n'est pas obligatoire à la lecture mais si vous ne connaissez pas l'époque, il vous est conseillé de lire les morceaux qui pourraient être intéressants pour vos rps !
Sommaire de l'annexe
Les types de personnes

- Les Classes sociales : ici

- La condition des enfants : ici

- Les femmes : ici

La vie durant cette époque

- Vie quotidienne : ici

- Vie religieuse : ici

- Valeurs morales & Convenances : ici

- La monnaie : ici

Progrès de l'époque

- Grands progrès techniques : ici

- Les transports : ici

- La médecine : ici

En vrac

- Culture : ici

- Les colonies : ici

- La politique : ici

- Le sport : ici



Dernière édition par The Queen le Dim 14 Juin 2020 - 10:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
         
The King
missives : 587

ici depuis le : 01/10/2018

The King
ruler of england
L'époque victorienne Empty
   L'époque victorienne Empty(#) Mar 5 Mai 2020 - 13:17


Les Classes sociales
L'Upper Class

Il s’agissait de la classe sociale la plus élevée dans l’Angleterre victorienne. Les membres de cette classe ne travaillaient pas manuellement. Leurs revenus venaient généralement de leurs investissements ou des terres dont ils avaient hérité. Cette classe sociale était divisée en trois parties :

La royauté : Il s’agit des membres de la famille royale et des Lords spirituels (archevêques et évêques)

L’Upper Class moyenne : Les grands officiers d’Angleterre, les barons ainsi que les Lords temporels ( Titre donné aux pairs héritiers d'Angleterre, d'Ecosse et du Royaume-Uni, aux membres de la Chambre des Lords et aux pairs à vie désignés )

L’Upper Class basse : Les riches gentlemen vivant à la campagne, les hommes d’affaires aux immenses fortunes

La Middle Class (la bourgeoisie)

Les membres de cette classe sociale travaillaient et recevaient des salaires. La Middle Class était divisée en plusieurs parties :

Higher Level Middle Class ou la haute bourgeoisie : Tous les membres dont le salaire était particulièrement élevé et au rang social supérieur à ceux des autres membres.

Lower Level Middle Class ou moyenne bourgeoisie : Des membres qui travaillaient généralement pour les membres de la haute bourgeoisie.

The Working Class (la classe ouvrière)
 
Les classes qualifiées : ceux qui supervisaient le travail des travailleurs non-qualifiés.

Les classes non-qualifiées : ils étaient les plus bas dans l’échelle de la classe ouvrière.

The Under Class (les sous-classe)

Cette classe est apparue dans le système social durant l’époque victorienne. Les membres étaient tous ceux qui dépendaient des autres pour survivre.

Les pauvres : tous les mendiants et orphelins qui dépendaient de la charité.
Les prostituées : ces femmes étaient au plus bas de l’échelle sociale et ont fait l’objet de nombreux débats durant cette période




Les Enfants et Adolescents
A cette époque, être un enfant dépend beaucoup de quel côté de la barrière vous vous situez. Bien évidemment, pour les filles, la condition reste la même que toutes les femmes, elles sont vues comme des "rien" (même si l'époque tend à améliorer cette vision).
Pour les enfants en général, ils sont un peu les choses mises de côté, inexistantes, et ont un peu la même valeur qu'un meuble jusqu'à leur adolescence où soudain ils apportent plus d’intérêt. (Même pour les enfants de la haute classe, qui sont souvent laissés à des nourrices et des précepteurs).

Travail dès le plus jeune âge

En effet, les enfants (et les adolescents) doivent travailler dur à cette époque. Et cela semble normal pour tout le monde. Les enfants travaillent pendant de longues heures, et dans des conditions dangereuses, même très jeunes. Il n'est pas rare de voir même des enfants de 6-8 ans au travail (bien que depuis 1833 ce soit moins le cas).
De plus, l'éducation n'est pas forcément donnée.
La plupart des enfants n'ont pas d'autre choix que de travailler : les familles étant nombreuses, il faut bien les nourrir.

Leur travail est "diversifié". Certains vont ramoner les cheminées (puisqu'ils sont assez petits pour ça) au risque de rester coincés et d'en mourir. D'autres vont à l'usine, allant jusqu'à travailler dès 5 heures du matin jusqu'à 21h. Et d'autres encore servent de domestiques.

Si les enfants sont utilisés pour le travail, c'est notamment parce qu'un enfant est moins cher payé qu'un employé standard.

Évolutions de l'époque

Néanmoins, il faut savoir que depuis au moins 1840, et notamment grâce à Charles Dickens, d'autres personnes préoccupés par ces faits et des réformes, la situation évolue.

Des écoles primaires ont été mises en place plus souvent à partir de 1870, sauf pour les petites filles qui dans les moeurs, n'ont pas tant besoin d'être éduquée ou dans tous les cas, pas de manière approfondie. Savoir un peu compter et connaître un peu l'alphabet semble alors suffisant pour elles.

Érotisation des enfants

Il faut savoir aussi que nous sommes à une époque où malheureusement, les enfants sont vus comme des objets "d'admiration" un peu trop sexualisés pour certains. Bien sûr, cette idée de pédophilie n'est pas très courante mais elle existe, et certains auteurs comme J.M Barrie (auteur de Peter Pan) tendent à parfois écrire des livres représentant des enfants de manière bien plus "érotique" qu'on ne pourrait le concevoir de nos jours.

Par contre, la pédophilie devient de plus en plus connue et devient un problème aux yeux de tout le monde. Pourtant, les lois pour protéger les enfants sont bien rares, et ce n'est que depuis 1861 qu'une loi a été instaurée contre les prédateurs sexuels (notamment pour les filles, pas pour les garçons).
Il faudra attendre  1885 pour que le consentement soit enfin fixé à l'âge de 16 ans.




Les Femmes
Vous trouverez juste ici des modèles de robe de l'époque.

Les femmes, sur notre forum, possèdent un statut particulier et légèrement différent que ce que la réalité victorienne semblait être. Si elles restent désavantagées par rapport aux hommes, en particulier dans la noblesse, elles peuvent néanmoins prétendre à certains emplois. Les conditions de vie leur sont légèrement plus favorables, notamment car nous sommes dans un univers fantastique et steampunk où la politique et les avancées techniques facilitent la vie de tous les citoyens.
Chez les classes sociales basses, les métiers qu'elles peuvent exercer ne sont pas toujours très  attrayants. Chez les classes moyennes, l’on découvre de plus en plus de femmes qui prétendent à des métiers autrefois considérés comme « des métiers d’hommes », et certaines font donc carrière dans la police, les domaines scientifiques, la médecine… Des femmes sont même connues en tant qu’écrivaines ou aventurières, mais celles-ci appartiennent plus généralement à la noblesse et possèdent donc déjà des revenus suffisants pour pouvoir se permettre ces activités.

Cependant, une femme, une fois mariée, n'a plus aucun droit, selon les convenances victoriennes. Elle doit obéir à son mari, s'occuper de tenir la maison et la famille, mais n'a pas son mot à dire. Si son mari la trompe, elle doit faire avec (ce n'est par exemple pas un motif valable de divorce). A l'inverse, une femme qui trompe son mari pourra être punie. De plus, à son mariage, une femme doit cesser de travailler. En revanche, selon les classes sociales, les époux ont tendance à se montrer plus ou moins tolérants et à accorder plus de libertés à leurs conjointes.

Dans la société victorienne, une femme dite "convenable" dépend toujours d'un homme, même sans être mariée, et ne doit jamais vivre seule. Sur le forum, nous estimons que les femmes peuvent vivre seules, si elles sont célibataires. Si elles atteignent l’âge de 21 ans sans être mariées, elles obtiennent les mêmes droits que les hommes à cet âge. Cependant, une fois mariées, la bienséance veut que les deux époux vivent ensemble.

Les femmes vivent aussi dans des sphères différentes des hommes, bien souvent elles n'ont pas accès à leurs clubs. Il arrive donc qu'elles se regroupent tout de même, dans des clubs de lecture, au travail… C’est également une époque qui commence à voir apparaître les premiers mouvements féministes, dont l’on entend de plus en plus parler en ville, notamment par le biais de manifestations. Ces dernières ne sont cependant pas toujours bien vues par la société.

Elles peuvent également accéder aux études, mais sont le plus souvent obligées de rester aux derniers rangs des bancs de l’université, ou même de se cacher pour écouter les conférences ou séminaires « réservés aux hommes ».

Règles d'une lady

(Ces règles ont été trouvées sur un fichier Word mais qui reste introuvable désormais)

Elles s'appliquent en particulier à la noblesse :

- Une lady ne fera jamais de scène en public.
- Une lady ne fume pas, ni ne joue pour de l'argent.
- Une lady ne restera jamais seule avec un gentleman plus de cinq minutes.
- Une lady garde toujours les genoux serrés, mais jamais croisés.
- Une lady ne rendra jamais visite seule à un gentleman, à moins d'une raison professionnelle.
- Une lady ne se montrera jamais en public sans chapeau.
- Une lady ne se coiffera jamais avec la raie au milieu, ni avec des tresses, ni avec une frange.
- Une lady ne se mouchera jamais en public, ni ne portera de lunettes de soleil (associées à la sensibilité oculaire des malades de la syphilis).

La prostitution

La prostitution était extrêmement répandue au 19ème siècle. Tant et si bien qu’elle fut reconnue comme un véritable problème social. En effet, du fait de la croissance de la population, il devenait de plus en plus difficile de se faire de l’argent et beaucoup de femmes, célibataires, trop jeunes ou tout juste débarquées en ville, durent recourir à la prostitution dans l’espoir de survivre. Les prostituées représentent donc tous les maux de la société de ce temps.

La prostitution fut un véritable sujet de société dans les années 1880 suite aux meurtres du tueur en série Jack l’Éventreur, dont les victimes étaient uniquement des prostituées du côté de East End. En effet, nombreuses étaient les prostituées qui vivaient dans la pauvreté et la misère durant les années 1880/1890, et offraient leur corps dans l’espoir désespéré de se nourrir ou de pouvoir payer de quoi soigner les diverses maladies qu’elles pouvaient attraper à cause du froid et de leurs pauvres conditions de vie.

Pour ces raisons et puisqu’elles sont incapables de s’assurer une protection, les prostituées sont des cibles faciles pour tout criminel, d’autant plus que le nombre élevé des prostituées et l’immensité de la ville garantissent l’anonymat des victimes.

Revenir en haut Aller en bas
         
The King
missives : 587

ici depuis le : 01/10/2018

The King
ruler of england
L'époque victorienne Empty
   L'époque victorienne Empty(#) Mar 5 Mai 2020 - 14:00


Vie quotidienne
La vie quotidienne dépend de votre richesse, bien évidemment.
Les familles comptent généralement jusqu'à cinq ou six enfants. La plupart des maisons ont des servants qui s'occupent de l'entretien et des services, sauf chez les familles les plus pauvres.

Beaucoup vont à la messe, au moins une à deux fois par semaine. Au niveau de la nourriture, on se nourrit avec les fruits de saisons. Il n'y a pas encore de frigo, donc tout est cuisiné relativement vite. Bien sûr, il n'existe pas de supermarché, donc il faut faire ses courses dans les magasins locaux et dans les marchés, ou profiter de la chasse.

Les familles les plus pauvres sont obligées de travailler constamment pour avoir au moins de quoi payer le logis. Dans ces familles, même les enfants triment dans des "métiers" que souvent seuls eux peuvent accomplir (ramonage des cheminées, travail à l'usine car moins bien payés que des adultes, travail dans les mines etc.).

Les télégrammes existent, de même que le téléphone mais uniquement le fixe.

Pour s'occuper, les gens pratiquent plusieurs sports. .es femmes lisent beaucoup, et aiment à broder et à jouer d'instruments (ou étaient obligées pour être une femme "accomplie"). Les promenades sont aussi considérées comme une véritable occupation.




Vie religieuse
L'Angleterre en général était un pays très chrétien, et la société victorienne était très pieuse. Néanmoins, le XIXè siècle apporte aussi l'arrivée de personnalités qui commencent à remettre en questions certains principes, par exemple Charles Darwin.

Les prêtres et pasteurs ont une importance capitale à l'époque.
L'église est tout de même divisée en trois :

La première, la "High Church" contient les personnes très traditionnelles qui veulent revenir aux vieilles traditions et aux textes. La High Church est dirigée par la classe supérieure, qui méprise d'ailleurs les pauvres et ne les autorise même pas à s'asseoir sur les bancs, demandant à ce qu'ils soient debout ou assis par terre.

La seconde, la "Low Church" contient les Méthodistes et les Evangélistes, dont les pensées étaient un peu différentes : ils souhaitaient plus de réformes et une plus grande libéralisation de la structure de l'Eglise d'Angleterre.

Enfin, la "Broad Church" qui contient une connotation de libéralisme théologique. Ce sont notamment ceux qui ont défendu la liberté dogmatique à l'intérieur de l'anglicanisme.


A l'époque victorienne, les doutes quant à la religion apparaissent de plus en plus. En vérité, cette époque connaît réellement un déclin de la religion dans les moeurs, puisque l'époque se prête plus aux découvertes et à la science, et non pas à "l'obscurantisme religieux". On trouve néanmoins beaucoup de croyances spirites, et de recherches sur la vie après la mort.

Pour les autres religions, les musulmans et les juifs arrivaient à se faire une large place, même dans les hautes sphères. On assiste également à l'arrivée du bouddhisme ou même de l'hindouisme dans le pays.




Valeurs morales & Convenances
La conduite à adopter en bonne société

L’époque victorienne est une époque très sérieuse et portée sur le respect des règles et la notion générale de propreté et de bienséance. Ainsi, il est attendu que chaque personne, lors des soirées, connaisse à la perfection les règles implicites édictées par l’ère du temps :

Pour les invitations : Toujours envoyer les invitations d’un événement 7 à 10 jours en avance. Si l’on reçoit une invitation, toujours répondre dans la semaine.

Respecter les manières en toute circonstance : Faire passer l’intérêt des autres en premier, et ne jamais céder à ses émotions. Toujours rester poli, agréable et charmant. Savoir garder le contrôle et rester calme en toute circonstance. Les hommes doivent respecter les femmes et les placer en haute estime, se montrer aimable et être prêts à répondre à leurs besoins.

Les apparences : Toujours s’habiller en accord avec la situation, et rester humble. Il est attendu des femmes plus âgées qu’elles attachent leurs cheveux en un chignon strict. Veiller à ce que la peau du décolleté, du cou et même des chevilles reste couverte, car la peau apparente est considérée comme vulgaire.

L’hygiène : L’époque victorienne accorde une grande importance à l’hygiène et à l’idée de propreté. Il est donc fortement conseillé de prendre un bain chaque matin au réveil et de se laver les cheveux régulièrement. Plutôt que de se couvrir la peau du visage de maquillage, il est conseillé de prendre une cuillère à café de charbon en poudre et d’eau sucrée pour que le teint reste vif. Il est déconseillé de porter des couleurs criardes.

L’art de la conversation : Savoir écouter. Ne jamais parler sous le coup de la colère. Retenir les différents titres et savoir utiliser chaque salutation d’usage selon le statut social de son interlocuteur. Lorsque l’on s’adresse à des personnes qui sont plus ignorantes que soi, il est bon de s’abstenir d’évoquer des sujets qu’elles sont dans l’incapacité de comprendre. Toujours être respectueux et charmant et garder de préférence ses opinions pour soi afin de ne pas froisser.

Lors de rencontres : Ne vous adressez jamais en premier à quelqu'un qui vous est supérieur, à moins que vous ne soyez déjà en des termes intimes.
Saluez toujours vos connaissances quand vous les voyez.

Faire connaissance : N'abordez jamais une personne à laquelle vous n'avez pas été formellement présenté. Bien que les phrases "nous sommes-nous déjà rencontrés ?" ou "Avons-nous été présentés ?" impliquent aujourd'hui une simple perte de mémoire, elles constituaient, à l'époque victorienne, un rappel à l'ordre poli (et froid). Si vous souhaitez vous entretenir avec quelqu'un, trouvez-vous une connaissance commune qui arrangera d'abord une rencontre dans les formes.

Les dîners mondains : La qualité de la nappe est importante, mais ne doit pas être un prétexte pour exposer l’étendue de la richesse de l’hôte. Chaque invité devrait avoir en face de lui une assiette avec deux couteaux longs, un couteau court et une petite fourchette pour le poisson, ainsi que trois grandes fourchettes, une cuillère à soupe, une fourchette pour les huîtres et un verre à pied.

Bien s’occuper des invités à boire le thé : Pour les femmes, principalement, les réunions autour d’un thé étaient un véritable instant de sociabilisation et étaient donc d’une importance capitale. En tant qu’hôte, pour faire bonne impression, il était bon de ne servir que des rafraîchissements simples tels que du pain et du beurre, des sandwichs, des biscuits ou des parts de gâteau, du thé, du café… Lors des petites réunions, l’hôte devait défiler dans la pièce d’un invité à l’autre. Pour les réunions plus grandes, la femme de maison devait rester près de la porte pour accueillir pendant que d’autres l’aidaient à divertir les invités.

La sexualité

Le sujet de la sexualité est particulièrement tu durant l’époque victorienne. De manière générale, il n’était pas évoqué hormis dans les textes littéraires ou dans les recherches scientifiques. Même dans le cas des textes littéraires, toutefois, on préférait un langage imagé (le langage des fleurs, par exemple) plutôt que l’emploi de mots crus. Toutefois, il est reconnu en ce temps que les femmes tout comme les hommes prenaient du plaisir lors de relations sexuelles.
Puisqu’il s’agissait d’un sujet peu évoqué ouvertement, donc, il n'était pas rare que les femmes des classes moyennes ne connaissent rien au sexe jusqu’à leur nuit de noce où elles apprennent sur le vif les exigences de leur époux.

L'homosexualité

Il est à noter que les forces de police au 19ème siècle augmentent drastiquement, en particulier à Londres. Par conséquent, les persécutions pour « sodomie illégale » augmentent elles aussi de façon alarmante. D’autant plus que le sujet de l’homosexualité masculine devient un sujet de recherche en soi, ainsi que de manière plus générale la sexualité masculine.
La société a donc conscience de l’existence de l’homosexualité masculine mais la morale la condamne vivement et certaines pratiques font le sujet de bien des critiques quel que soit le milieu social.

Et pourtant, même si l’homosexualité masculine était illégale et fortement condamnée (la peine de mort pour homosexualité n’a été abolie, en Angleterre, que dans les années 1850), le 19ème siècle fut également le siècle où la poète Sappho (poète grecque et lesbienne de l’Antiquité) fut redécouverte par les intellectuels et même idolâtrée par des écrivains de ce temps. Cette redécouverte et les discussions qui en découlèrent dans les milieux artistiques contribuèrent à l’image moderne du lesbianisme.

Le Criminal Law Amendment de 1885 et plus particulièrement le Labouchere Amendment déclarent que l’homosexualité masculine est illégale. La peine est de deux ans de prison pour les hommes reconnus à s’adonner à des actes privés ou publics d’homosexualité. En revanche, le lesbianisme n’est pas condamné car ignoré du fait du manque d’informations à ce sujet.

L’homosexualité (et plus particulièrement l’homosexualité masculine), donc, est un sujet lourd de responsabilités à la fin du 19ème siècle et ne doit pas être traité à la légère.




Système de monnaie
A l’époque qui nous intéresse, la principale monnaie est la livre sterling. Celle-ci se divise selon ce système :

1 livre sterling (400€) = 20 shillings = 240 pence

Un shilling (20€) = 12 pence (des pence, un penny au singulier)

Un homme de la classe moyenne à cette époque gagnait environ 2,5 livres par an (soit l’équivalent de 1000 euros à notre époque).


Exemple pour vous faire une idée (datant de 1800)
450g de beurre : 0,5 penny
Coût d’envoi d’une lettre sur 80 miles (130 km) : 3 pennies
450g de fromage : 4 à 6 pennies
450g de viande de boeuf : 8 pennies
450g de lard bien gras : 1 shilling
Entrée aux jardins de Vauxhall (voir ici) : 1 shilling
Paire de bas en laine : 2 shillings
Place de théâtre, dans une loge : 5 shillings
Un mouton : 40 shillings
Leçons de danse pendant un mois : 2 guinées
Une montre en argent : 5 à 10 livres
Une vache : 15 livres
Un cheval ordinaire : 15 à 20 livres
Un pianoforte de qualité moyenne : 30 à 35 livres
Un cheval luxueux de grande race : 70 livres
Une ménagère plutôt pauvre (et sans beaucoup de bouches à nourrir) pourrait par exemple faire son panier d’épicerie hebdomadaire pour 4 shillings.

Pour plus de détails sur les moyens de paiement et sur les pièces utilisées, se référer à ce site :

https://www.liseantunessimoes.com/money-money-money/

Revenir en haut Aller en bas
         
The King
missives : 587

ici depuis le : 01/10/2018

The King
ruler of england
L'époque victorienne Empty
   L'époque victorienne Empty(#) Mar 5 Mai 2020 - 14:12


Grands progrès techniques
Si on omet les inventions propres au forum, il semble bon de rappeler que de nombreux progrès techniques et scientifiques voient le jour. On retrouve par exemple l'invention de l'ampoule, des machines à écrire, des machines à coudre, etc. L'automatisme est de plus en plus de mise.

On voit aussi arriver les voitures et les vélos (voir la partie "Transports"). Le télégraphe existe depuis bientôt 50 ans (1858) et le téléphone a vu le jour également, bien qu'on soit loin de nos téléphones actuels.

Pour le téléphone, il vous faudra d'ailleurs communiquer d'abord avec une personne qui vous permettra d'obtenir votre destinataire par la suite.

Cette époque est celle des prémisses des technologies que l'on possède. Apparaît aussi la photographie, et avec les inventions de Thomas Edison et Nikola Tesla on constate beaucoup de progrès vis-à-vis de l'électricité.

Mais cela n'a rien de surprenant. Nous sommes en pleine ère de la révolution industrielle. Il est parfois courant aussi de voir quelques salons scientifiques, présentant les dernières nouveautés.




Les transports
Le métro

Le métro londonien a été inauguré en 1863. Il n'a ensuite fait qu'évoluer, lui permettant d'avoir une première ligne active avec une locomotive à vapeur en 1890.
A l'époque du forum, il est donc praticable, et en voici une carte (bien qu'elle date de 1908, nous n'avons pas pu trouver une date antérieure) :

Cliquez pour l'avoir en grand format.


Les fiacres

Les fiacres sont les transports les plus utilisés, notamment par l'Upper Class (classe riche). Ceux-ci apparaissent vers 9h, et circulent un peu partout, jusque dans la nuit où quelques cochers restent éveillés pour les voyages nocturnes. Ils ont quatre roues, et deux chevaux pour les tirer. Généralement il n'y a que deux places.
Les gens de l'Upper Class peuvent avoir un fiacre spécial avec des places qui se font face, et qui est plus confortable que les autres.

Vélos

Nous sommes en plein dans la période de popularité des vélos. Qu'ils servent pour le plaisir ou pour le transport, ils sont présents. Ils ont des vitesses rudes à changer, mais ils sont bien utiles.

Bus & Voitures

Il existe quelques voitures, mais elles sont rares, même si elles tendent à s'étendre de plus en plus, remplaçant doucement le fiacre. Les bus sont aussi présents, pour vous permettre de voyager sans avoir à payer un fiacre ou une voiture, mais ils restent rares.

Trains & Bateaux

Si vous désirez voyager plus loin, toujours plus, pourquoi ne pas prendre le train ou le bateau ? Ces deux transports; sans être ceux qu'on connaît aujourd'hui, sont déjà confortables et pratiques. Néanmoins, n'essayez par contre pas de prendre d'avion, ils existent mais ne sont pas encore assez avancés pour vous permettre de voyager.




La médecine
On peut dire que l'époque victorienne a connu d'énormes progrès au niveau de la médecine. On passe d'huile de ver de terre pour des ecchymoses à des remèdes plus proches de notre médecine actuelle. Les pharmacies sont plus accessibles au public, avec des bocaux d'herbe et autres ingrédients mystérieux, et où c'est le pharmacien qui prépare les traitements.

Au niveau de la médecine, on retrouve tout de même le principe de la sangsue afin de traiter les plaies du sang. Il y a aussi l'usage du plantain comme herbe médicinale...

Il est important de savoir que les progrès médicaux ont vraiment augmenté de 1837 à 1901 pour se rapprocher au mieux de notre médecine actuelle. Il faut dire qu'il y a eu le traitement de tout un tas de maladies comme la tuberculose, la fièvre typhoïde, ou même le choléra.

Si les gens mouraient, c'était essentiellement par manque d'hygiène et par pauvreté, ainsi qu'à cause de l'eau qui était peu potable. Beaucoup de femmes mouraient en accouchant.

Revenir en haut Aller en bas
         
The King
missives : 587

ici depuis le : 01/10/2018

The King
ruler of england
L'époque victorienne Empty
   L'époque victorienne Empty(#) Mar 5 Mai 2020 - 14:20


Culture
La vie culturelle de l'époque victorienne est très riche, le règne de la reine Victoria étant particulièrement célèbre pour s'être concentré sur le domaine de la culture.

Concernant la littérature, on retrouve de grands auteurs tels que Charles Dickens, Arthur Conan Doyle ou bien Oscar Wilde.

L'art aborde de nombreux mouvements, touchant petit à petit à l'art nouveau et l'art déco, mais aussi au mouvement Pré-Raphaélite.

Les théâtres donnent de nombreuses représentations, notamment de l'oeuvre de Shakespeare. On retrouve aussi quelques opéras.

C'est aussi l'apparition de passe temps nouveaux, comme l'étude des oiseaux ou des autres éléments de la nature.

La vie culturelle victorienne était prospère.




Les colonies
Les colonies britanniques sont à leur essor à cette époque. Beaucoup de pays envient cet avantage. Les anglais vont ainsi s'installer en Inde, dans divers pays d'Afrique, et bien sûr en Australie. L'esclavage a été aboli en Angleterre autour des années 1800. L'Australie a surtout été envahie par des explorateurs et des aventuriers, qui se sont occupés de la culture polynésienne.

Cette colonisation active s'explique notamment grâce aux progrès dans le domaine naval, supérieurs que les autres pays en Angleterre.




La politique
Les changements dans la politique britannique lors de l'époque victorienne

Une démocratisation du pouvoir

La Reine Victoria commence son règne en 1837, et il durera jusqu’en 1901. Beaucoup de politiciens de l’époque pensent (et espèrent) qu’elle sera la dernière souveraine mais la Reine Victoria comprend que la monarchie doit s’adapter aux temps modernes (révolution industrielle, prise de pouvoir par les middle-class au détriment de l’aristocratie, etc.) et qu’elle n’est pas incompatible avec la démocratie qui se met en place progressivement en Grande-Bretagne.

La politique du XIX° siècle est marquée par le renforcement du pouvoir du premier ministre : dans un premier temps vis-à-vis du monarque et dans un second temps contre son propre parti politique.
En effet, la vie politique britannique est quelques fois bousculée au XIX° siècle et se démocratise : la réforme de 1832 (prise en compte des populations urbaines dans les votes des MPs (Membres du parlement)) fait augmenter le nombre de députés et fait évoluer le profil des MPs de propriétaires terriens à celui d’industriels ou de marchands, les actes passés entre 1867 et 1884 augmentent quant à eux le nombre de votants de 20 à 60% dans les villes et jusqu’à 70% dans les campagnes (il y a jusqu’à 650 membres dans la House of Commons), puis, en 1872, le vote secret est enfin autorisé. Tout ceci conduit à la démocratisation et à l’accroissement du pouvoir de la Chambre des Communes au détriment de celle des Lords.

Le système politique

Le Royaume-Uni est une monarchie parlementaire au sein de laquelle le monarque est le chef d'État et le Premier ministre est le chef du gouvernement responsable devant la Chambre des communes.

Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement au nom de la reine. Le pouvoir législatif est exercé par le Parlement qui comprend la reine, la Chambre des communes élue et la Chambre des lords non élue. Les membres du gouvernement sont en même temps membres d'une des chambres du Parlement et les plus importants d'entre eux forment le Cabinet présidé par le Premier ministre.

La Constitution du Royaume-Uni a la particularité de ne pas être codifiée : elle comprend des lois ordinaires et des conventions non écrites mais à valeur constitutionnelle.

Les pouvoirs du monarque sont les suivants :

- nommer et démettre le Premier ministre et les autres ministres
- convoquer et dissoudre le Parlement
- nommer les officiers des Forces armées, commander les Forces armées et les déployer outre-mer
- nommer les membres du Conseil privé
- accorder la grâce et des honneur
- déclarer la guerre et la paix

Le Conseil privé est l'organe formel de conseillers par lequel la reine exerce ses pouvoirs.

Le monarque nomme le Premier ministre sur la base d'une convention constitutionnelle stricte: le Premier ministre doit être un membre de la Chambre des Communes susceptible de pouvoir former un gouvernement avec le soutien de cette dernière. En pratique, il s'agit généralement du leader du parti majoritaire. Le Premier ministre choisit ensuite les autres ministres qui composent son gouvernement, par convention, tous sont membres d'une des deux chambres du Parlement.
Le Parlement du Royaume-Uni comprend le monarque et deux chambres : la Chambre des communes et la Chambre des lords.

La Chambre des Communes (House of Commons) est la chambre basse du Parlement. Elle est composée de 650 députés (appelés Members of Parliament ou MPs) élus au suffrage universel direct.
Anecdote : Le Marquis de Salisbury est le dernier Premier ministre à siéger à la Chambre des lords en 1903. Depuis, tous les Premiers ministres sont des membres de la Chambre des Communes.
La Chambre des Communes est la chambre devant laquelle le Gouvernement est responsable.

La Chambre des lords (House of Lords) est composée majoritairement de membres héréditaires nobles, de pairs à vie et de membres du clergé anglican (les Lords Spiritual). Le nombre de membres n’est pas limité. Elle a pour fonction principale l'examen et la modification de projets de loi. Elle y consacre environ les deux tiers de son temps.




Le sport
Grâce à l'apogée de moyens de transports plus rapides, et d'un temps libre plus large, les habitants de l'époque aimaient pratiquer divers sports, en s'affrontant en équipe. On retrouve à cette époque la plupart des sports que l'on a aujourd'hui. Ceux qui étaient les plus populaires étaient le cricket, le golf, le football, le rugby et le tennis.
Déjà à cette époque, quelques hommes et femmes qui excellaient en la matière devenaient des célébrités.

On retrouve aussi des sports de combat, comme la boxe, notamment, qui était vue comme un sport primitif. Seulement, lors d'un combat, un homme en tua un autre, et une personne du nom de Broughton décida de donner des règles plus précises à la boxe. Amenant ainsi ce sport à être plus noble qu'il ne l'avait été jusqu'alors.

Il faut savoir qu'à l'époque, le foot (soccer, donc pas le football américain attention) avait des règles proches du rugby.

Les femmes pratiquaient essentiellement le cricket, qui était un sport où on était sûr qu'elles ne manquent ni de technique ni de force, contrairement à tous les autres sports.

Revenir en haut Aller en bas
         
Contenu sponsorisé
L'époque victorienne Empty
   L'époque victorienne Empty(#)

Revenir en haut Aller en bas
         
 
L'époque victorienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Idées de personnages de l'époque victorienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Ligue des Gentlemen Extraordinaires - RPG :: 
Administration
 :: Grimoires à consulter :: Ouvrages annexes
-


Sauter vers: